Comment faire pour réussir votre coaching professionnel ?

Quelles sont les questions à vous poser pour réussir votre coaching professionnel ?

Faire appel à un coach professionnel n’est pas mince affaire. C’est du temps, de l’argent que vous allez consacrer sans être sûr des résultats.

De nombreuses personnes hésitent, reculent, évitent de sauter à l’eau à cause de toutes les inconnues.

Le but de cet article est de vous fournir toutes les clés pour réussir votre coaching professionnel en vous aidant à vous poser les bonnes questions.

 

 

Quelles sont les questions à vous poser pour réussir votre coaching professionnel ?

  • Comment faire pour trouver un coach qui me convient ? Sur quels critères me baser pour faire mon choix ?
  • Qu’est-ce que je peux améliorer en coaching ?
  • Comment tirer le maximum de mes entretiens ?
  • Le coach va-t-il me donner la solution ?
  • A quoi je m’engage : le contrat de coaching ?
  • Les outils de coaching vont-ils me convenir ?

 

Quelles questions vous poser pour réussir votre coaching

 

 

1. Comment faire pour trouver un coach qui me convient ?
Sur quels critères me baser pour faire mon choix ?

Le premier critère de réussite d’un coaching c’est de trouver un coach avec lequel vous allez pouvoir progresser efficacement, cela dépend de lui (ses compétences) et de vous deux (la chimie entre vous).

Voici quelques points à évaluer.

 

Quel est le parcours de votre coach ?

Vérifiez bien le parcours de votre coach. Si le métier de coach est devenu très à la mode, ce n’est pas pour autant que tous les coachs actifs sur le marché ont suivi une formation sérieuse et en rapport avec votre besoin.Quelle expérience a-t-il du milieu de l’entreprise ? Est-il passé par une école de coaching ? Celle-ci est-elle reconnue auprès d’une instance professionnelle comme l’International Coach Federation ? Quel est son parcours en développement personnel ?Posez-lui ces questions.

Quelle est l'expérience professionnelle préalable de votre coach professionnel ?

 

 

Fait-il référence à un contrat de coaching ?

Toute démarche de coaching se fait dans un cadre de travail précis.

Celui-ci doit faire l’objet d’un contrat écrit.

Il est souvent tripartite : la personne à coacher, son manager ou la (le) responsable des RH et le coach.

Il doit reprendre l’objectif, le cadre déontologique et les engagements de chacunSoyez attentif à ce point.

Votre coach professionnel vous propose-t-il un contrat de coaching ?

 

 

Quel est le nombre de séances ?

Propose-t-il un nombre de séances raisonnable.

Généralement, un accompagnement a une durée de 5 à 10 séances.

Le but du coaching est de rendre la personne autonome et non dépendante du coach.Demandez-lui quelle durée il prévoit pour le coaching.

Votre coach vous propose-t-il un nombre raisonnable de séances de coaching ?

 

 

Y aura-t-il une « chimie » entre le coach et vous ?

Sera-t-elle bonne ? Le coach est un être humain, comme vous, avec son style de personnalité, de communication… Parfois, coach et coaché ne parviennent pas à créer une communication fluide, les séances « accouchent d’une souris, le coaching patine. Aussi est-il important de voir si le coach va s’adapter à votre personnalité et structurer le déroulement du coaching autour de celle-ci. C’est ce que nous appelons le coaching adaptatif.Rien de tel que d’essayer. Demandez s’il est possible d’avoir un entretien gratuit, de durée réduite, par téléphone, au préalable. Profitez-en pour écouter le coach et soyez attentif au déroulement de l’entretien. Le rythme et le style du coach vous permettent-ils de progresser. Est-il rigide et impose-t-il sa méthodologie ou s’adapte-t-il à votre fonctionnement ?

Comment est la

 

 

2. Qu’est-ce que je peux améliorer en coaching ?

Le deuxième élément essentiel du succès d’un coaching, c’est d’être conscient de ce qui peut être travaillé ou non en coaching.Il nous est arrivé plus d’une fois qu’on nous demande de coacher une personne alors que l’origine des problèmes était de nature organisationnelle ; un coaching individuel n’aurait été d’aucune utilité.

 

Qu’est-ce que vous pouvez travailler en coaching ?

Typiquement en coaching, vous pourrez :

  • Développer des compétences
  • Résoudre certains problèmes spécifiques (comme la gestion du temps, des problèmes relationnels…)
  • Réaliser un travail en profondeur sur votre rôle, vos valeurs, votre mission…

Quel que soit votre objectif, le premier point à aborder sera votre motivation à changer.

Que pouvez-vous améliorer en coaching ?

 

 

Êtes-vous prêt pour un coaching ?

On ne peut pas forcer un cheval à boire, on peut juste lui montrer où est la rivière.

Le but d’un coaching n’est pas de parler avec quelqu’un, ni de recevoir des conseils ; le but est d'atteindre des objectifs, de progresser, de résoudre des problèmes.

Un coaching peut être très impliquant et bousculer pas mal de choses en vous et autour de vous.

Avant de vous engager, posez-vous quelques questions :

  • Faites-vous ce coaching pour vous, pour faire plaisir, contraint et forcé ?
  • Êtes-vous prêt à vous remettre en cause et à accepter d’être secoué ?
  • L’environnement vous permettra-t-il d’évoluer ? Si ce n’est pas le cas, qu’allez-vous faire : consacrer de l’énergie à convaincre les personnes qui vous entourent, changer d’environnement … ?
Êtes-vous prêt pour un coaching ?

 

 

3. Comment tirer le maximum de mes entretiens ?

Comment se déroule votre entretien ?

L’entretien de coaching suit un processus bien spécifique afin de vous permettre d’atteindre votre objectif. Un des modèles les plus utilisé est le GROW : pour Goal, Reality, Options et Will.

Voyons plus en détails ce que recouvrent ces mots.

Goal : quel est l’objectif

Il s’agit de définir de manière suffisamment précise quel est l’objectif du coaching ; cela peut paraître assez simple mais il est souvent nécessaire de prendre plusieurs séances pour avoir un objectif qui soit suffisamment concret et mesurable (objectif SMART).

Reality : situation actuelle

L'accent est mis sur la définition de la situation de départ du coaché. Quels sont ses points forts, faiblesses, ses ressources, que lui manque-t-il pour y arriver ?

Options : pistes de solutions possibles

On s'intéresse ici à définir les solutions déjà tentées et d’en trouver encore d’autres. Faire appel à la créativité, sortir des habitudes et repérer les obstacles éventuels à surmonter.

Will : volonté, action

Il s’agit de définir les actions à entreprendre pour atteindre l’objectif du coaching et d’en faire le suivi. Le coach posera des questions au coaché afin de vérifier avec lui ce qu’il compte mettre en place, comment il va le faire et quand.

Comment se déroule votre coaching ?

 

 

Ce déroulement vous convient-il ?

La démarche de coaching permet de structurer le travail et d’avancer vers les objectifs du coaching, mais nous ne sommes pas tous égaux devant cette méthodologie.

Celle-ci fait, en effet, appel à certaines fonctions cognitives et dans un certain ordre. Nous savons depuis Jung que sur les 8 fonctions cognitives qui existent dans la nature, seules 2 (parfois pour certaines personnes 3 ou 4) sont facilement accessibles à chacun d’entre nous.

Notre type de personnalité détermine les fonctions que nous pouvons recruter facilement et celles qui nous sont beaucoup plus difficiles d’accès.

Un parfait exemple est lié aux Objectifs du coaching, la première étape du GROW. Pour certaines personnes, définir un objectif et s’y tenir est un travail élémentaire ; ces personnes seront très à l’aide dans une démarche comme le GROW. Pour d’autres, par contre, l’objectif va émerger après toute une série d’allers et retours et d’explorations d’idées ; se tenir à leur objectif risque de leur poser beaucoup de difficultés. Pour eux, une démarche comme le GROW a peu de chance d’offrir un déroulement efficace et fluide du coaching.

Êtes-vous satisfait du déroulement de votre coaching ?

La première chose à faire quand un coaching n’avance pas (et que le coaché est suffisamment motivé), c’est de se demander si la démarche est bien adaptée au type de personnalité et aux préférences cognitives du coaché ; ce que nous vous avons déjà présenté sous le nom de : « coaching adaptatif ».

 

 

Comment pouvez-vous faire pour tirer un maximum de vos entretiens ?

Comment nous l’avons expliqué, un coaching, ce n’est pas une discussion à bâtons rompus. Une séance de coaching se prépare :

  • Qu’est-ce que j’ai retenu de la séance précédente ?
  • Qu’est-ce que j’ai mis en place ?
  • Quel sont les aspects pour lesquels je veux être coaché (ai-je des questions, ai-je découvert des choses qui remettent en cause certains aspects de la séance précédente ?
  • Comment s’est passé la mise en place ?
  • Ai-je été confronté à des difficultés ? Venant de moi ? Venant de mon entourage ?
Comment pouvez-vous tirer un maximum de votre coaching ?

 

 

Conseils pratiques

Pour vous assurer de réussir votre coaching :

  • Apportez toute l’attention nécessaire à votre préparation.
  • Ne cherchez pas à aller trop vite, à trop rapprocher les séances ; un coach professionnel ne l’accepterait de toute façon pas.
  • Assurez-vous de libérer du temps dans votre agenda et d’avoir l’énergie nécessaire pour faire ce travail.
  • Négociez avec votre entourage pour qu’il vous laisse cette disponibilité et qu’il vous supporte.
  • Soyez attentif à accompagner votre entourage, à lui communiquer ce que vous avez découvert, ce que vous voudriez changer, comment vous voulez le faire.
Comment maximiser les résultats de votre coaching ?

 

Nous sommes très attentifs à cette dimension de l’accompagnement de l’environnement, nous avons vu et entendu trop de cas où un coaching a cassé une structure familiale ou mené à une démission. Nous demandons à nos coachés d’inclure dans leur plan d’action un axe lié à la communication avec l’entourage.

 

 

4. Le coach va-t-il me donner la solution ?

Le rôle du coach

Le coach ne donne ni conseils, ni solutions, il pratique surtout l’écoute active.

Lors de celle-ci, il sera amené à poser des questions ouvertes dites « puissantes » pour permettre au coaché de:

  • Prendre conscience de ses freins.
  • Se rendre compte de ses ressources.
  • Clarifier certains choix.
  • Stimuler la mise en place d’actions.

 

 

Le coach va-t-il m'apporter la solution ?

Conseils pratiques

Si vous entamez un coaching avec l’espoir que quelqu’un vous apporte la solution, vous risquez d’être déçu. Cherchez plutôt un mentor, faites appel à votre manager.

Comme nous l’avons dit, plus haut, votre volonté à travailler, vous impliquer, sont à la base de votre réussite.

 

 

5. A quoi, je m’engage : le contrat de coaching

Démarrer un coaching sans avoir établi un contrat augmente considérablement les risques de perte de temps et d’échec.

Comme le dit un proverbe africain : « Si tu ne sais pas où tu vas, alors retourne d'où tu viens ».

Préparer un contrat de coaching permet d’éviter des incompréhensions, des non-dits.

Celui-ci est surtout important lorsqu’il y a trois parties : le coaché, le coach et le manager du coaché et /ou les RH’s. C’est effectivement dans ces cas-là qu’il faut s’assurer qu’il n’y ait pas d’agenda caché et que chacun prenne ses responsabilités. Cela permet d’éviter ce que nous avons vu plus d’une fois : un manager qui envoie son collaborateur se faire coacher sans se remettre lui-même en cause, sans aborder la dimension organisationnelle des problèmes.

Dans un coaching à deux : coach, coaché, le contrat de coaching est moins crucial.

Le contrat de coaching - A quoi vous engagez-vous ?

 

 

Conseils pratiques

Pour vous assurer de maximiser vos chances de réussite :

  • Assurez-vous que votre manager, vos RH soient parties prenantes au contrat de coaching.
  • C’est parfois (souvent), en cours de coaching que vous comprendrez mieux les situations que vous vivez et que vos besoins de support, de changement de la part de votre hiérarchie, de l’organisation qui vous emploie, deviendront plus clairs. Dans ces cas, demandez une réunion intermédiaire avec votre coach et votre hiérarchie pour discuter de ces points. Le cas échéant, demandez une adaptation du contrat de coaching. Cela sera d’autant plus facile à obtenir, si dans le contrat de coaching original, vous aurez, au départ, prévu cette possibilité.
Réussissez votre coaching professionnel

 

 

Il n’y a plus qu’à y aller

Comme disait Sénèque :

« Ce n'est pas parce que les choses nous paraissent difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles nous paraissent difficiles. »

Je vous souhaite beaucoup de découvertes et de progrès dans votre futur trajet de coaching

 

Françoise Platiau

Coach certifiée niveau PCC, MBTI, Process Com, modèle des frontièresCoach– coaching adaptatif

 

 

Recevoir notre livre blanc

Qu'est-ce que le coaching adaptatif ?

Quels sont les critères de succès pour réussir votre coaching ?

Recevoir notre livre blanc

Comment faire un coaching qui vous emmène plus loin ?

Une méthodologie de coaching standard ne convient pas à tous les types de personnalités.

Nous adaptons le coaching à votre profil.

La démarche de coaching est optimisée pour qui vous êtes.

Découvrir le coaching adaptatif