header

Qu’est-ce que le coaching professionnel ?

Votre entreprise vous propose un coaching ou encore votre manager vous suggère de vous faire coacher ?

Cela vous surprend peut-être ou cela vous fait peur, car vous ne savez pas à quoi vous attendre.

Devrez-vous parler de vous, de votre vie privée comme chez le psy ? Aurez-vous de la pression pour atteindre des objectifs comme pour les grands sportifs ? 

Pas vraiment ! 

Vous découvrirez dans cet article ce qui se cache derrière les mots « coaching professionnel » et, surtout, ce que cette démarche vous réserve

Le contenu :

1. Qu’est-ce que le coaching professionnel ?

2. Ce que le coaching n’est pas

3. Comment un coach travaille-t-il ?

4. Que pouvez-vous améliorer lors d’un coaching professionnel ?

5. Quels sont les outils du coach professionnel ?

6. Pour aller plus loin : quelques livres sur le coaching

 

1. Qu’est-ce que le coaching professionnel 

Qu'est-ce que le coaching?

 

Le mot « coaching » est très tendance aujourd’hui ; mais que signifie-t-il ?

Le coaching peut être défini comme un « accompagnement personnalisé cherchant à améliorer les compétences et la performance d’un individu, d’un groupe ou d’une organisation, grâce à l’amélioration des connaissances, l’optimisation des processus et des méthodes d’organisation et de contrôle » 

Source : Wikipedia

 

2. Ce que le coaching n’est pas

Ce que le coaching n'est pas ?

 
Il existe différentes approches d’accompagnement, il ne faudrait pas confondre le coaching avec :

  • Du mentorat : dans ce cas, par exemple, un « ancien » vous transmet ses expériences, ses connaissances techniques sur un mode de relation style « parent-enfant » (selon l’Analyse Transactionnelle) ou encore un positionnement maître-élève. 
  • Du conseil : vous recevez des « tuyaux » de la part d’un spécialiste, car il sait comment faire et pas vous. Là aussi vous êtes dans un lien de supériorité de l’intervenant.
  • De la psychothérapie : celle-ci se focalise souvent sur le pourquoi des problèmes, ne fixe pas d’objectif, aborde des aspects de la vie privée et fait référence à des approches spécifiques (psychanalyse, gestalt…). Par exemple, vous pouvez aller chez votre thérapeute pour comprendre pourquoi vous avez telle difficulté aujourd’hui ou pour recevoir de l’empathie ; chez votre coach vous serez ramené à votre objectif et poussé à l’action. 
  • De la formation : son but est de vous donner de la théorie, des outils et de vous permettre de faire des exercices d’application. 

Vous assurer que votre praticien s’inscrit bien dans cette démarche est une des premières questions en vue de bien choisir votre coach

 

3. Comment un coach travaille-t-il ?

Comment un coach travaille-t-il?

 

Le coach n’est pas un conseiller, pas un mentor, pas un psy… mais que fait-il alors ? 

La grosse différence avec les autres approches est qu’il « ne sait pas à votre place » ; il n’est pas là pour vous « forcer » ; il explore avec vous de nouvelles manières de voir les choses, et des options pour atteindre votre objectif. On parle en termes de responsabilisation du coaché et de son autonomie ; il n’y a aucune relation de dépendance (contrairement aux thérapies qui peuvent durer des années, un coaching se compte en nombre de séances qui dépassent rarement les dix).

Lors d’un trajet de coaching professionnel, votre coach va suivre une démarche de coaching : le GROW, qui vous emmène de la détermination de vos Objectifs (Goals), à l’identification de vos situations vécues (Realities), pour envisager les différentes pistes de solutions possibles (Options) afin de déboucher sur un plan d’action concret (Will). 

Vous aurez compris que vous êtes actif dans le processus de coaching ; non seulement lors des séances, mais aussi entre elles pour la mise en place d’actions.

Lors d’un coaching différencié©, il veillera à optimiser la méthodologie de coaching pour l’ajuster à votre profil cognitif.

 

4. Que pouvez-vous améliorer lors d’un coaching professionnel ?

Que pouvez-vous améliorer lors d'un coaching professionnel?

 
Dans le coaching professionnel, votre coach peut vous vous accompagner dans de nombreuses situations qui peuvent se classer en 3 catégories :

  • Le développement de votre potentiel : par exemple, vous devenez un manager et devez apprendre à adopter de nouveaux rôles, développer des compétences d’écoute…
  • Le développement de votre savoir-faire : comme dans le cas où vous devez mener des entretiens d’évaluation et vous ne savez pas très bien comment aborder certaines personnes plus « difficiles »…
  • Le développement de votre savoir-être : si vous éprouvez des problèmes avec certains collègues qui ne travaillent pas comme vous, si vous avez de la difficulté à dire non,…

 

5. Quels sont les outils du coach professionnel ?

Quels sont les outils du coach professionnel?

 

Passons en revue quelques outils typiques du coaching :

  • L’objectif :il n’y a pas de coaching sans avoir défini un objectif à atteindre ; avant de commencer votre trajet, votre coach prendra le temps de le déterminer précisément avec vous ; si cela vous semble simple, dans la pratique cela peut parfois s'étaler sur plus d’une séance. Dans le cadre du coaching en entreprise, l’objectif et les résultats visés sont consignés dans un contrat. La réflexion par rapport à l’objectif que vous cherchez à atteindre est un élément essentiel pour bien préparer votre coaching.
  • Le questionnement : tout l’art d’un bon coaching revient à vous poser des questions dites « puissantes » qui vous permettent notamment de voir votre situation autrement ; par exemple, demander « quelle est la pire réaction que tu pourrais avoir de la part de ton supérieur ou que risques-tu en exprimant cela ? ». 
  • Le rôle « miroir » est un troisième outil incontournable : le coach vous renvoie sa perception, son ressenti lorsque vous évoquez une situation ; par exemple, il pourra vous dire « quand tu me parles de cette situation, j’entends bien que tu te bases sur des faits concrets et en même temps je perçois un changement dans ton timbre de voix ». 
  • Le recadrage : si, lors de votre séance de coaching, vous expliquez une situation qui n'est pas en lien avec votre objectif de départ, le coach vous rappellera ce dernier et vous proposera d’y revenir ou alors de redéfinir un autre objectif ; en bref, il ne perd pas de vue l’accord de départ.
  • Les plans d’action : en fin de chaque séance, un temps sera consacré au récapitulatif de ce qui a été accompli ; par exemple, le coach pourra vous demander « avec quoi repartez-vous de cette séance ? » ; ensuite il vous interpellera sur les actions que vous allez prendre par une question du type : « qu’allez-vous mettre en place d’ici la fois prochaine ? ».
  • Le coaching différencié© : un trajet de coaching suit les différentes étapes du GROW. Chacune d’entre elles fait appel à certains modes cognitifs. En fonction de vos préférences cognitives (votre type de personnalité), certaines de ces étapes vous seront plus facilement ou difficilement accessibles que d’autres. La démarche de coaching différencié© permettra à votre coach d’augmenter l’impact de votre trajet de coaching en l’optimisant à votre profil.

 

6. Pour aller plus loin : quelques livres sur le coaching

  • Être coach — De la recherche de la performance à l’éveil de Robert Dilts — Éditeur : Dunod
  • Le guide du coaching de John Withmore — Éditeur : MAXIMA
  • Les responsables porteurs de sens : culture et pratique du coaching de Vincent Lenhardt — Éditeur EYROLLES
  • Le métier de coach Spécificités, rôles, compétences de François Delivré — Éditeur : Eyrolles

 

Françoise Platiau

Coach certifiée niveau PCC et Process Com®, certifiée MBTI®, facilitatrice du modèle des frontières | Coach– coaching différencié©